Suzane

Facebook | Twitter Instagram

Avec « Cameo », Suzane a enlevé quelques couches, elle a dégagé son visage, et elle s’est lancée. Au fil des rencontres, elle a ouvert le rideau. Grâce à ce deuxième album, Suzane a accepté sa complexité. Mieux encore, elle a accepté de laisser venir à elle les mélodies, les rythmes, les thèmes…

Et aujourd’hui, elle ose la première personne du singulier. Elle s’adresse d’abord sans rougir à celle qu’elle est. « J’suis sortie trouver ma place, sans attendre que la pluie passe », scande-t-elle d’ailleurs dès les premières notes de cet album dans une chanson totem : « Océane ».

D’ailleurs, à en écouter ce deuxième opus, elle l’a trouvée sa place. En tout cas, elle a assurément l’impression d’y être au bon moment. Pas étonnant donc qu’elle ait choisi« Caméo » comme nom pour ce nouvel album. Parce qu’au cinéma, un caméo désigne une apparition surprenante d’une personnalité non-mentionnée au générique. C’est une irruption subtile qui permet souvent aux réalisateurs de s’insérer dans leurs oeuvres et de s’y frayer leurs propres chemins. Disons donc qu’ici, c’est au tour d’Océane d’entrer dans son récit. 

Festival La 7ème Vague – 10 & 11 mai 2024

Festival musical à Brétignolles sur mer